samedi, 24 August

Merci de signaler toute erreur dans la localisation et/ou les informations des structures à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Sectorisation sur le territoire messin

La sectorisation de la psychiatrie[1] est un modèle d’organisation qui remonte aux années 60. En 2016, l’ARS Grand Est a restructuré l’offre psychiatrique sur le territoire Lorraine Nord[2]. Depuis, les Centres hospitaliers spécialisés de Jury-lès-Metz et Lorquin sont regroupés sous une même entité opérationnelle.

Le territoire messin est découpé en 4 secteurs de psychiatrie adulte et de psychiatrie infanto-juvénile (enfants, adolescents). Chaque secteur est responsable de la prise en charge des personnes qui habitent sur son périmètre géographique (à noter : les personnes sans domicile fixe sont orientées vers un Centre médico-psychologique (CMP) en fonction de leur date de naissance). Il dispose de moyens de consultation, d'hospitalisation et de suivi ambulatoire organisés autour d'un CMP (cf. présentation ci-dessous dans la partie « Ressources locales »).

[1] Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques. IGAS. Consultable sur Internet : https://goo.gl/ZCPfy9

[2] Restructuration de la psychiatrie Lorraine Nord. Dossier de presse. ARS Grand Est. Consultable sur Internet : https://goo.gl/QrXpvV

Secteurs pour adulte

Inscription à la lettre du CLSM

vendredi, January 13, 2017 Stéphane TINNES-KRAEMER Mentions légales 16875
...
Qu'est-ce qu'un CLSM ?

Utilisez la souris pour contrôler la vidéo

Film d'animation créé par le Centre National de Ressources et d’Appui aux CLSM, ce film d’animation explique la démarche de CLSM (Conseil local de santé mentale) : ses membres, son organisation ainsi que ses objectifs stratégiques.

Clip Santé mentale ?
>fiche pédagogique

Un clip Psycom pour comprendre la santé mentale

Comprendre

Comment lutter contre la stigmatisation ?

Micro-trottoir

L'association La Passerelle à la rencontre des habitants pour parler de santé mentale (mars 2017)